Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Prière et dessein divin

Lors de l'audience générale tenue Salle Paul VI, le Saint-Père a poursuivi le cycle catéchistique consacré à la prière dans les épîtres de saint Paul. Souvent, a-t-il dit, "nous prions pour réclamer de l'aide...ce qui est normal puisque le Christ nous a enseigné que le Pater est une supplique, dans laquelle le Seigneur nous indique les priorités... Ceci dit, pour être complète, notre prière doit être une louange, une bénédiction... De Dieu nous recevons tant de grâces!". Dans l'épître aux éphésiens, Paul bénit Dieu qui nous a fait connaître le mystère de sa volonté. Pour les croyants, ce mystère "n'est pas tant l'inconnu que la miséricorde de Dieu, son dessein d'amour pleinement révélé en Jésus-Christ, qui nous permet de percevoir avec les saints toute sa porté et profondeur... Ainsi nous ouvrons notre coeur et témoignons malgré tout de la beauté et de la bonté de la création". Réfléchissant sur les raisons de cette louange, l'apôtre propose la clef du dessein divin et ses étapes. "D'abord, nous bénissons le Père...qui nous a appelé à la vie et à la sainteté... Nous appartenons depuis toujours à son projet... La vocation de l'homme à la sainteté et à la communion avec lui est de toute éternité inscrit dans le plan de Dieu, qui se poursuit dans l'histoire en incluant tous les êtres humains car il s'agit d'un appel universel. Dieu n'exclut personne d'un projet d'amour... Le mystère de Dieu révèle qu'il nous aime de toute éternité".

 

L'apôtre souligne la gratuité de ce plan merveilleux de Dieu pour l'humanité". Au coeur de sa louange, Paul exprime le mode de réalisation du salut par le Père dans le Fils. "Le sacrifice de la croix est l'évènement unique dans lequel Dieu a démontré...son amour pour l'humanité, au-delà des paroles, en entrant dans la condition humaine, en empruntant le chemin de la souffrance jusqu'à la mort... Devenu concret, son amour entre dans l'histoire. Il se fait homme pour savoir comment on vit dans ce monde...et il vient partager notre être mais aussi notre souffrance et notre mort... Le sacrifice de la croix a fait de nous la propriété de Dieu. Le sang du Christ...nous lave de tout mal en nous libérant de l'esclavage du péché et de la mort". Enfin, la bénédiction divine se conclue par une référence à l'effusion de l'Esprit. "Non conclue, la rédemption trouvera sa plénitude lorsque ceux que Dieu s'est acquis seront sauvés. Nous avançons tous...vers cette libération complète des fils de Dieu... car nous sommes des créatures libres en Dieu... L'Esprit est le sceau conférant son caractère de permanence dans l'histoire au dessein de Dieu. En marchant avec le Christ, voici que la rédemption se réalise. Dans le Christ, le Père nous offre la certitude de la vie éternelle, la certitude qu'il mettra en oeuvre son projet de salut". Dans la prière, "nous voyons les signes de la miséricorde divine qui avance dans l'Eglise. Avec elle nous grandissons dans l'amour de Dieu, en ouvrant nos coeurs afin que la Trinité vienne habiter en nous et nous éclairer...guider notre vie". La prière fait des femmes et des hommes "sans égoïsme, sans volonté de posséder, sans soif de pouvoir, animés par la gratitude et le désir d'aimer et de servir, animés par Dieu. C'est seulement ainsi que nous pourrons apporter la lumière dans l'obscurité du monde".

 

Source : Cité du Vatican, 20 juin 2012 (VIS). 



20/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres