Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Révélation divine et logique terrestre

CITE DU VATICAN, 7 DEC 2011 (VIS).

 

Au cours de l'audience générale, tenue Salle Paul VI, le Pape a traité de l'Hymne du Messie, la prière de Jésus transmise par Matthieu et Luc, le sommet du parcours de prière découlant de la communion entre le Fils et le Père dans l'Esprit, qui est la révélation de sa nature divine. Au début du texte, a indiqué Benoît XVI, Jésus s'adresse à Dieu en l'appelant père, ce qui exprime "la certitude qu'il avait d'être le Fils et d'être en communion avec le Père. C'est là le cœur de toute la prière du Seigneur... Le titre de père est suivi de celui de Seigneur du ciel et de la terre", rappelant que la Bible raconte l'histoire de l'amour de Dieu pour l'homme depuis la création. Or Jésus "est l'accomplissement de cette histoire... Dans l'expression Seigneur du ciel et de la terre on voit comment Jésus, en révélant le Père, rend de nouveau l'homme accessible à Dieu. Mais à qui le Fils veut-il révéler les mystères de Dieu?... Or la révélation ne se manifeste pas selon la logique terrestre, celles des hommes puissants et savants qui dispensent leur savoir aux gens simples. Dieu use d'un tout autre style car les petits sont les destinataires de sa communication... Mais que signifie être petit, cette petitesse qui ouvre l'homme à la paternité et à la volonté divines... C'est la pureté du cœur qui permet de voir Dieu en Jésus-Christ, du cœur des enfants qui n'ont pas la présomption de se renfermer en eux mêmes et de penser n'avoir besoin de personne ni de Dieu".

 

  Après cet hymne, a poursuivi le Saint-Père, l'évangéliste Matthieu rapporte un des appels les plus poignants de Jésus, "Venez à moi, vous qui peinez et ployez, car moi je vous soulagerai". Il nous propose "de venir à lui, qui est la sagesse véritable, qui est humble de cœur... Il indique le chemin de l'Evangile qui n'est pas une doctrine à apprendre ou une morale à respecter, mais une personne à suivre, lui-même, le Fils en parfaite communion avec le Père". Nous aussi, "en fils confiants, nous devons -a-t-il conclu- nous adresser à Dieu dans la prière, en l'appelant père... Pour cela, nous devons aussi avoir un cœur d'enfant, un cœur de pauvre en esprit, afin de reconnaître que nous ne sommes pas autosuffisants, que nous pouvons bâtir seuls notre vie, que nous avons besoin de Dieu, de le rencontrer, de l'écouter et de lui parler. La prière nous prépare à recevoir le don de Dieu, sa sagesse qui est Jésus, afin d'accomplir la volonté de Dieu sur notre vie et de trouver soutien dans notre cheminement".

 

  Le Pape a ensuite salué les groupes de pèlerins, rappelant que demain on célèbre la solennité de l'Immaculée, qui "est la singulière adhésion de Marie au projet salvifique de Dieu. Préservée de tout péché afin de devenir la sainte demeure du Verbe incarné". Benoît XVI a notamment encouragé les jeunes à imiter la Vierge, qui "a toujours été totalement confiante envers le Seigneur", afin qu'avec "un cœur pur et obéissant, Dieu puisse opérer en vous aussi de grandes choses".



09/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres