Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Vivre dans l'attente de Jésus

CITE DU VATICAN, 11 DEC 2011 (VIS).

 

Après sa visite paroissiale, Benoît XVI a récité l'angélus avec les fidèles réunis Place Saint-Pierre. Comme de coutume en ce troisième dimanche de l'Avent, les enfants des oratoires romains étaient présents pour que le Pape bénisse les enfants-Jésus apportés par eux de leurs maisons, écoles ou paroisses: "Les textes liturgiques de l'Avent -a dit le Saint-Père avant la prière mariale- nous invitent à nouveau à vivre dans l'attente de Jésus, à ne pas oublier d'attendre sa venue afin de nous maintenir dans une attitude d'ouverture et de disponibilité dans notre rencontre avec lui. La vigilance du cœur que le chrétien est appelé à toujours exercer dans sa vie quotidienne, est une caractéristique particulière de ce temps pendant lequel nous nous préparons avec joie au mystère de Noël. L'environnement extérieur propose ses habituels messages de type commercial, même s'il le fait peut-être plus modérément à cause de la crise économique. Le chrétien est invité à vivre l'Avent sans se laisser distraire par les lumières, mais en donnant aux choses leur juste valeur, pour fixer son regard intérieur sur le Christ".

 

  "La liturgie de ce dimanche de Gaudete, nous invite à la joie et à une vigilance non triste mais heureuse. La vraie joie n'est pas dans le fait de s'amuser" mais dans celui de "sortir de ses engagements et de ses responsabilités. La vraie joie est liée à quelque chose de plus profond. Certes, dans les rythmes quotidiens souvent frénétiques, il est important de trouver du temps pour le repos, pour la détente, mais la vraie joie est liée à notre relation avec Dieu. Celui qui a rencontré le Christ dans sa vie expérimente dans son cœur une sérénité et une joie que personne ni aucune situation ne peuvent enlever... En ce temps de l'Avent soyons certains que le Seigneur est venu au milieu de nous et renouvelle sans cesse sa présence de consolation, d'amour et de joie".

 

  Après l'angélus, Benoît XVI a adressé son premier salut aux enfants de Rome et leur a demandé de se souvenir du Pape lorsqu'ils prieront devant la crèche, comme le Pape se souvient d'eux. Il a ensuite salué les représentants du Mouvement pour la vie de différents pays européens venus à Rome à l'occasion de la remise du prix Mère Teresa de Calcutta à la mémoire de Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari. "En l'anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme -a-t-il ajouté- rappelons que le premier d'entre eux est le droit à la vie". Il s'est enfin adressé aux pèlerins croates participant à un symposium sur Ruder Josip Boskovic. "Ce jésuite, scientifique et diplomate, incarne et témoigne de façon parfaite la relation entre la foi et la science", a conclu le Saint-Père.



16/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres