Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Bébé 7 Milliards : Scoop ou poudre aux yeux

NEW YORK, 4 Novembre (C-FAM) Les nouveaux-nés ont eu leur part de célébrité lundi dernier, lors de la campagne mondiale animée par les cadres des Nations Unies le jour d’Halloween,  pour faire connaître l’événement de la naissance de la 7 milliardième personne sur terre. Dans le monde entier, les autorités ont noté sur leurs registres en face des noms des nouveaux nés que ceux-ci faisaient partie de la vague des 7 milliards. Les journalistes ont canardé les bébés alors que ceux-ci faisaient l’objet de salutations attendries de leurs admirateurs. Une fois la scène mise en place, les Nations Unies et les chefs de gouvernement ont fait leurs déclarations officielles, en alertant que nous étions en train de surcharger la planète de nouveaux consommateurs.

 

Le Secrétaire Général, Ban Ki-Moon a marqué cet anniversaire en présidant une conférence de presse au siège des Nations Unies. « Nous avons beaucoup de nourriture, mais il y a encore un milliards de personnes qui vivent dans la faim. Certains ont un more de vie luxueux, alors que beaucoup vivent dans la pauvreté », a-t-il déclaré.

 

Les Nations Unies ont choisi la date d’Halloween pour fêter cet anniversaire important, alors que de nombreux démographes ont affirmé qu’il était impossible de savoir quand arriverait la 7 milliardième personne. Il est par ailleurs peu clair si ils ont intentionnellement lancé leurs avertissements au jour le plus « effrayant » de l’année. Le Bureau du Recensement  des Etats-Unies a estimé que la population mondiale ne passerait pas le seuil des 7 milliards avant Mars 2012. D’autres scientifiques ont prévu que le seuil serait franchit en novembre 2012 voire même en 2013 ou 2014, au vu de la baisse continue du taux de croissance des populations quasi tous les pays.

 

Même une planification attentive des grands dirigeants ne pourrait contrôler le moment des naissances. Danica May Camacho des Philippine, est la première 7 milliardième nouvelle née symbolique inscrite aux registres officiels des naissances, même si elle est arrivée deux minutes avant le jour dit. Son apparition prématurée a été déclarée assez proche pour qu’elle reçoive le titre, offrant aux Philippines la plus grande attention médiatique. Il est fort possible que les bureaucrates onusiens aient choisi les Philippines à cause de sa grande résistance contre l’agenda de l’ONU en matière de droits procréatifs et de contrôle des populations.

 

Le Dr Eric Tayag, du département philippin de la santé, a calmé l’enthousiasme des  festoyeurs. Il a déclaré à l’AFP « nous devrions vraiment nous concentrer sur la question de savoir si la nourriture, l’eau potable, les logements et l’éducation existantes seront à même permettre à chaque enfant de vivre une vie décente. Si la réponse est non, il serait mieux pour les gens de faire diminuer cette explosion de la population. »

 

En Inde, pays qui se bat contre un ratio déséquilibré de naissances homme femme à cause de l’avortement sélectif, c’est une petite fille qui a décroché le titre de la 7 milliardième personne. La naissance « n’est pas une question de bonheur mais de soucis », a affirmé le ministre de la santé de l’Inde, Ghulam Nabi Azab. Il a déclaré au Times « nous ne devrions pas fêter cette naissance. Nous ne serons heureux, ici, que lorsque la population sera stabilisée ».

 

La campagne médiatique de l’ONU, « 7 Milliards » réduit les problèmes de population à ceux de la consommation, et ce peut-être du fait de la préparation en cours de la conférence mondiale sur le développement durable. L’année prochaine marquera le vingtième anniversaire de la conférence de l’ONU pour le développement durable. Les dirigeants se rencontreront en juin lors de la conférence « Rio +20 » qui vise à « assurer le renouvellement des engagements politiques en faveur du développement durable ».

 

David Lam, président de l’Association Américaine de la Population, a fait observer dans le LA Times que “malgré les grands défis auxquels le monde fait face, dont le réchauffement climatique, l’augmentation des prix de la nourriture et le milliard de personne vivant dans la pauvreté, le 7 milliardième enfant aura certainement une vie plus décente que le 3 milliardième et le 6 milliardième ».

 

En 1999, Adnan Mevic avait deux ans lorsque le secrétaire général de l’époque, Kofi Annan, le pris dans ses bras à l’hôpital de Sarajevo en le nommant le 6 milliardième enfant du monde. Cette semaine, sa mère Fatima a déclaré à ABC News, « Nous n’avons jamais reçu d’autres nouvelles de l’ONU depuis. Nous n’avons rien reçu de leur part, même pas une carte d’anniversaire ».

 

 

Source.



05/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres