Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Etre porteur de l'amour de Dieu dans la souffrance, la souffrance nous unit à Jésus Crucifié

Ma Soeur Jacqueline Teresa,


Votre lettre du 11 m'a fait très plaisir, je l'ai reçue avec beaucoup de joie. J'étais impatiente d'avoir de vos nouvelles.


Comme le Bon Dieu vous aime, ma très chère petite soeur, quand Il vous attire autant vers Sa Croix. - Si vous n'étiez pas mon alter ego je pense que je vous envierais, mais comme cela je me réjouis puisque vous êtes bien mon alter ego. Vous souffrez beaucoup et votre âme est crucifiée de douleur - mais n'est-ce pas qu'Il est en train de vivre Sa vie en Sa Jacqueline ? Quelle belle vocation que la vôtre - Missionnaire de la Charité - porteuse de l'amour de Dieu. - Nous portons dans nos corps et dans nos âmes l'amour d'un Dieu infini et assoiffé. - Et nous, vous et moi, et toutes nos chères Soeurs et nos alter ego apaiserons cette soif brûlante - vous par vos souffrances indicibles, nous par notre dur labeur. Mais ne sommes-nous pas tous pareil ? - unis ? - comme " le Père est en moi et moi dans le Père ", disait Jésus.


Vous avez beaucoup appris. Vous avez goûté au calice de Son agonie - et quelle sera votre récompense ma chère soeur ? - plus de souffrances et une ressemblance plus profonde avec Lui sur la Croix. Je me sens indigne d'être votre soeur, alors quand vous priez demandez à Jésus de me rapprocher de Lui sur la Croix afin que là toutes deux nous puissions ne faire qu'une. [...]


Chère Marguerite - comme elle doit trouver pénible d'être complètement aveugle - mais elle peut mieux voir Jésus - et c'est la seule chose qui compte. [...]


S'il vous plaît dites à notre cher Frère Clément qu'il peut être un vrai Jean-Baptiste - car notre oeuvre consiste seulement à cela, préparer le chemin -  après nous d'autres religieuses et amis continueront le travail pour les âmes. -


Je suis vraiment très fière de vous - une vraie Missionnaire de la Charité. - Soyez courageuse et gardez le sourire. - Vous savez qu'Il vous aime d'un amour tendre et éternel. [...]


Priez pour moi - J'ai beaucoup à faire.


Très affectueusement de votre Soeur en Jésus, M. Teresa

 

 

 

Mère Terese à Jacqueline de Decker, 17 octobre 1954.



16/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres