Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Prière et Parole de Dieu

Cité du Vatican, 25 avril 2012 (VIS).

 

"Si la prière et la Parole de Dieu n'alimentent pas notre vie spirituelle nous courrons le risque d'être submergés par nos mille gestes et préoccupations quotidiennes. La prière permet de voir la réalité sous un jour nouveau, aide à trouver notre chemin parmi les adversités".

 

Voici l'essence de la catéchèse de Benoît XVI prononcée Place St.Pierre devant les 20.000 personnes présentes à l'audience générale hebdomadaire. Le Pape a expliqué comment, "dès ses débuts, l'Eglise a du faire face à des situations difficiles auxquelles elle a tenté de répondre selon l'Evangile, se laissant guider par l'Esprit". Ainsi les Actes des apôtres rapportent-ils les difficultés de la communauté de Jérusalem à propos de "la pastorale de la charité à l'endroit des personnes isolées ou besogneuses, une question importante qui risquait de créer des divisions au sein de l'Eglise naissante... En ce moment de tâtonnement pastoral, la décision prise par les apôtres est à souligner". Ils réussirent à concilier "l'exigence première de l'annonce évangélique selon le Seigneur, avec le devoir" de secourir leurs frères et soeurs, "pour répondre au commandement de Jésus de s'aimer les uns les autres comme il nous a aimé". Leur réflexion fut très claire : "Il n'est pas juste de mettre de côté la Parole pour aller servir des repas... Ils désignèrent sept hommes de bonne réputation et remplis de sagesse pour cette mission...et ils prièrent pour invoquer la force de l'Esprit, leur imposèrent ensuite les mains afin qu'ils soient consacrés à la diaconie de la charité". Ceci prouve la "priorité à donner à Dieu, au rapport qui se créé par la prière, personnelle comme communautaire. Sans cette capacité à s'arrêter pour écouter le Seigneur et dialoguer avec lui, le risque est grand de se dissiper en s'occupant inutilement de problèmes délicats, y compris ecclésiaux et pastoraux".


Puis Benoît XVI a rappelé que "les saints ont démontré une profonde unité de vie entre prière et action, entre amour absolu de Dieu et amour envers les frères". Saint Bernard a écrit que "trop d'occupations, une existence frénétique, finissent par durcir le coeur et faire souffrir l'esprit. Ceci est un beau rappel pour notre temps, habitués que nous sommes à tout évaluer à l'aune de la productivité et de l'efficacité. Le passage des Actes des apôtres rappelle l'importance du travail et des activités quotidiennes, qui doivent être effectués avec soin et responsabilité. Mais aussi le besoin de Dieu, de sa direction et de sa lumière, sans quoi notre action reste vide, sans âme, privée de satisfaction... Chaque moment de notre vie comme de celle de l'Eglise doit être vécu devant Dieu, dans la prière et à la lumière de sa Parole... La réalité apparaît nouvelle avec les yeux de la foi car le Seigneur parle à l'esprit comme au coeur en éclairant le chemin à tout moment et en toute circonstance. Nous croyons dans la force de la Parole et dans la prière... Si les poumons de la prière et de la Parole n'alimentent pas notre vie spirituelle nous risquons d'étouffer spirituellement... La prière est la respiration de l'âme et de la vie... Même dans le silence d'une église ou d'une chambre nous sommes unis au Seigneur et à nos frères et soeurs dans la foi, tels un ensemble orchestral qui par delà les individualités élève vers Dieu une seule grande symphonie de louanges et d'action de grâce".


Après la catéchèse, le Saint-Père a salué les groupes linguistiques, et notamment un groupe slovaque qui célébrera dimanche la journée nationale de prière pour les vocations. En italien finalement, il s'est adressé aux victimes des accidents de la route, les assurant de ses prières pour leurs chers défunts et recommandant à tous une conduite prudente et responsable.



30/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres