Chemin de sainteté

Chemin de sainteté

Témoigner dans la prière

CITE DU VATICAN, 30 NOV 2011 (VIS).

 

L'audience générale s'est tenue Salle Paul VI en présence de 5.500 personnes, et le Pape a entamé une nouvelles série de catéchèse consacrées à la prière du Christ, un caractère qui "court tout au long de sa vie comme un canal secret irrigant tous ces gestes et actes vers son don total, selon le projet du Père". Puis il s'est penché sur le moment fondamental du baptême dans le Jourdain, que Jean avait institué en renoncement au péché et pour entreprendre une vie nouvelle. Alors pourquoi Jésus, qui était sans péché et n'avait aucune raison de se convertir, s'est-il soumis à ce baptême de pénitence? Matthieu rapporte la stupeur du Baptiste déclarant: "C'est moi qui aie besoin d'être baptisé par toi. Et voilà que tu viens à moi!". Descendant au Jourdain, Jésus sans péché rend visible sa solidarité avec les pécheurs qui désirent se repentir et changer de vie. Ainsi fait-il comprendre qu'appartenir au peuple de Dieu signifie entrer dans une nouvelle optique de vie, de vie selon Dieu. Par ce geste, il anticipe la croix et engage sa vie publique en prenant place parmi les pécheurs, et en se chargeant des péchés de l'humanité". Il montre aussi son lien avec le Père, "expérimente sa paternité, reçoit l'exigeante beauté de son amour et la confirmation de sa mission... Dans la prière, Jésus est en contact permanent avec le Père afin de réaliser jusqu'au bout de son projet d'amour pour les hommes". Cette profonde union est la manifestation de ce qu'il est le Fils unique de Dieu.

 

  La prière de Jésus découle de trois sources, ainsi qu'en témoigne l'Evangile. Les situations dans lesquelles il prie "constituent toujours un croisement entre la tradition religieuse juive et la nouveauté de son rapport unique avec Dieu. Le lieu désert où il se retire souvent, la montagne sur laquelle il va prier, la nuit qui lui garantit la solitude, ponctuent le chemin de révélation de l'Ancien Testament vers la continuité du projet salvifique" de Dieu. "La prière de Jésus marque chacune des étapes de son ministère, chacune de ses journées. Rien ne le fatigue et l'Evangile révèle qu'il passe des nuits en prière... Lorsque les décisions à prendre sont difficiles, sa prière s'accroît et s'allonge". Puis le Saint-Père a dit que devant Jésus qui prie on doit s'interroger sur le temps que nous consacrons à Dieu et à la qualité de notre prière, soulignant l'importance d'une lecture priante de l'Ecriture: "Ecouter, méditer, rester en silence devant le Seigneur qui parle, est un art qui s'apprend par une pratique constante... Ceci demande efforts et persévérance... Aujourd'hui, les chrétiens sont appelés à témoigner dans la prière, car le monde est souvent fermé au divin et à l'espérance qui conduit à rencontrer Dieu. En priant, nous pouvons ouvrir une fenêtre sur le ciel en étant l'ami du Christ et en vivant avec lui notre relation filiale au Père... En conduisant une vie de prière, nous pouvons aider les autres à y venir eux aussi... Nous devons nous entraîner à une prière constante, pleine et confiante, non à une prière de circonstance, car elle est seule en mesure d'éclairer notre vie, comme Jésus l'a dit. Demandons lui de pouvoir communiquer cette joie et cette lumière à nos proches, et aux personnes rencontrées en chemin".



09/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres